FLUCTUAT NEC MERGITUR

Au moment d'écrire cet édito, une question tourne avec insistance dans mes pensées. Cette rentrée est elle exceptionnelle ou la première d'une longue liste ? Quelle étrange rentrée...
Nous avons été nombreux au temps du confinement à se dire « plus jamais ça ! » plus jamais la course au temps, plus jamais les actes qui ne font pas sens, plus jamais, plus jamais...

Pourtant, force est de constater que l'environnement de la crise sanitaire ne fait qu'accentuer la précipitation dans l'efficacité... à en perdre par moment la raison... la raison pour laquelle nous oeuvrons toutes et tous, c'est à dire l'amour de l'art et l'envie de le partager. Les accumulations de contraintes, consignes et obligations en tous genres, fluctuantes au gré des couleurs et des parapluies des autorités, conduisent à la Crispation. Crispation qui se cumule à celle de nos mâchoires quand l'air pur vient à manquer sous le masque. De quel masque parle-t-on me direz vous ? Bonne question ! Celui d'Arade grand créateur de situations absurdes ou de celui que l'on porte pour les supporter, s'en protéger ?

Il me semble important d'être vigilant à ne pas nous asphyxier.
Important de garder le cap dans cette navigation périlleuse,
Garder le Coeur à l'ouvrage : entrer dans la tempête et brasser en profondeur et avec loyauté, ce qui donne sens à l'humanité : curiosité, bienveillance et amour.

Vous trouverez dans l'agenda nos prochaines dates de tournées.
A bientôt pour des nouvelles nouvelles !


©2007 - Cie Les Trigonelles - Mis à jour le 28-09-2020Création Web pictogramme d'Arbor[é]sens NumériquesArbor[é]sens